Temps de lecture : 3 min
Comment certaines musiques arrivent à nous faire danser ?
Comment certaines musiques arrivent à nous faire danser ?

Tu t’es déjà demandé pourquoi certaines musiques passent souvent en boîte de nuit ? Ou bien, pourquoi certaines musiques auront tendance à te faire plus bouger que d’autres lors de tes séances Zumba ? Prépare-toi, d’ici quelques minutes, tu seras incollable sur la recette magique des producteurs de musique pour te faire danser.

Premier critère : le tempo

On va commencer par le tempo. C’est à mon sens le critère le plus important. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que mon site s’appelle ainsi 😉 .

TEMPO : vitesse d’exécution d’un morceau, généralement donnée au début par les indications chiffrées du métronome

CNRTL

L’unité du tempo est le battement par minute (BPM). Le fait de jouer sur cette valeur donnera un caractère plus ou moins dansant à certaines musiques. Une musique avec un tempo de 120 BPM serait, selon le légendaire DJ Harvey, l’idéal pour faire danser les foules. Pourquoi ? Car selon lui, c’est le tempo qui colle au rythme de la vie.

Pour ma part, je trouve que c’est un tempo « excitant ». Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’une étude chinoise a révélé qu’au-delà de 120 BPM, la musique augmenterait le risque d’accident de voiture.

Voici un exemple d’une musique avec un tempo de 120 BPM. Pour le coup, son titre est assez explicite. 🕺 💃

Deuxième critère : la tonalité

Ensuite, deuxième critère à prendre en compte : la tonalité. Mais qu’est-ce que la tonalité ?

TONALITÉ : ensemble des caractères liés au choix d’une tonique déterminée (mode majeur ou mode mineur).

CNRTL

Bon, si jamais tu n’as rien compris à cette définition, ce que je peux comprendre, je vais te la faire plus simple. Sur un piano, en pressant plusieurs notes à la fois, tu peux avoir différents types d’accords. Alors que certains accords auront un aspect joyeux et dansant (mode majeur), d’autres seront plus tristes et sombres (mode mineur).

Voici un exemple assez fascinant d’un remix du titre Happy de Pharrell Williams. Le simple fait de superposer la voix de l’artiste américain sur une sonorité d’accords mineurs nous donne beaucoup moins envie de danser que sur la version originale.

Maintenant, avant de crier ce que je viens de te dire sur tous les toits, sache que les deux critères ci-dessus ne sont pas toujours des vérités absolues. C’est-à-dire, qu’une musique peut très bien avoir un tempo de 90 BPM ou être en mode mineur et te faire danser pour autant. Eh oui ! Ce n’est pas aussi simple, car plein d’autres critères peuvent entrer en compte comme les paroles ou les instruments par exemple. C’est d’ailleurs ce qui fait la richesse de la musique.

La « dançabilité » d’une musique

Tu l’auras compris, identifier le côté dansant d’une musique à travers ses caractéristiques n’est pas une tâche facile. Pourtant, les industries de streaming musical, comme Spotify, ont beaucoup investi pour identifier ou même prédire la « dansabilité » de certains titres.

En 2017, l’entreprise suédoise fait l’acquisition de Niland, une start-up française spécialisée dans l’analyse et les recommandations musicales via l’intelligence artificielle. Grâce à cette technologie, l’entreprise peut facilement créer des playlists qui répondent à des critères prédéfinis comme la dançabilité, l’énergie, ou bien même la positivité d’un morceau. Incroyable, non ?

J’espère que désormais, tu comprends mieux pourquoi certains titres ou playlists nous font tenir davantage sur le dancefloor. 🕺 💃

Envie d’en apprendre davantage ? Découvre comment la musique peut t’aider à mieux cuisiner.

2 Responses

  1. Ok j ai appris des choses que j’ignorais ! Merci de m avoir un peu éclairé pourquoi une musique une chanson attire plus qu une autre ! Mais cela vient aussi de nos origines culturelles ! Pourquoi nous les antillais sommes nous attirés par le boum boum des caisses de résonnance ! Peut-être viendrait il du tambour des Esclaves autrefois ! Merci pour tes lumières à bientôt !

  2. Il me semble que le moment d’apparition d’une musique par rapport aux évènements de la vie (catastrophe naturelle ou autre) peut avoir une influence sur l’accueil que fera le public. De même, une musique qui parait en rupture par rapport aux autres au moment de sa parution.
    En tout cas merci pour tes analyses qui nous éclaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *